jijel-archeo

jijel-archeo

Archéologie & Nature




Focus
Instantanné sur l'archéologie & l'histoire de l'Algérie à travers ses antiquités
Focus sur Tipasa,Timgad,
Kalaa Beni Hamad,
Djemila, Guelma,
Tiddis, Mila,
Constantine,
etc...

Le Digest Press
Le must algérien des articles touchants les questions de l'archéologie, de l'histoire, de l'environnement et de l'écologie...
Les articles les plus
significatifs de la
presse algérienne

Textes & Réglementation en Algérie
Protection de l'Environnement,
du patrimoine culturel,
historique et archéologique
de l'Algérie.
Conventions
internationales
Dispositions législatives
Dispositions réglementaires
Textes internationaux
- Liens utiles...

Description jijel-archeo

jijel-archeo
Nouvelle prsentation


Depuis quelques mois, le site jijel-archeo nest plus mis jour rgulirement. Vous avez sans doute du le constater amrement. En effet, des mois durant, jtais occup faire un travail d'inventaire archologique avec un ami franais, membre fondateur de la socit d'archologie "Aoures". Des archologues franais membres de lanne pigraphique, laboratoire du CNRS, galement partenaires, taient trs enthousiasms par lanalyse de certaines pigraphies, indites dans la plus part des cas, que je place gnreusement dans mon site, sans aucune restriction ou un faire valoir des droits dauteurs. J'ai du prendre alors un rpit, au grand dam de mes amis et visiteurs qui regardent habituellement le site, qui n'ont plus retrouv, et je les comprends, de nouvelles sensations, et nont plus support de ne plus tre abreuv de nouvelles dcouvertes, dindites pistes dans la qute de leur histoire, de leur antiquit.

Cependant, je vous lavoue trs franchement. Mon but initiale pour la sauvegarde de certaines inscriptions est atteint. Et de quelles manires. A voir de belles analyses de ces inscriptions par des experts et les voir publier dans des revues spcialises, ces pigraphies sont non seulement rpertories scientifiquement, donc pargnes, mais auront contribu ajouter un jalon notre histoire antique. Quand notre dmarche, que l'on pourra trouver redire, est honnte et sans doute amliorable. Quand on juge entre disparition totale et sauvegarde acadmique.

Ce travail ma effectivement pris excessivement de temps. En parallle cette «dfaillance», j'ai du profiter pour remodeler le site et j'ai eu beaucoup de difficults le faire. J'ai eu traiter plusieurs couacs informatiques.

Jai des tas de dossier en souffrance. Des ides la pelle. Qui nattendent qu tre concrtiser. Le travail sur le terrain, je veux dire le dpart en montagne, car c'est l notre champ d'investigation dans la plus part des cas, demande une logistique convenable et une honnte disposition.

Mais l, ntait pas le problme. Lennui, est que je gre tout seul le site de jijel-archeo, depuis la collecte d'informations, son traitement, la mise en page web et le traitement photo auquel j'accorde une srieuse importance.

Dans cette nouvelle version non encore finie, j'ai du repenser plusieurs rubriques et regrouper d'autres. Pour vous dire que certains liens renvoient vers danciennes pages, dont les dossiers nont pas t encore traits. Pour vous faciliter la tche, jnumre ici les rubriques termines 90% et que vous pouvez ds maintenant entrevoir partir du menu den haut et les dcouvrir.

  • Accueil
  • Histoire
  • Archologie
  • Focus DZ
  • Et une nouvelle reprsentation du journal dans le menu de gauche (Lecture Jijel)

Les autres rubriques le seront au fur et mesure que nous vous soumettrons de nouveaux travaux diter ici. Je vous lassure, chaque mise jour, il yaura du frais, de lindit et du rcent.

À travers ces pages fraches, vous allez comprendre le pourquoi du retard !

Mais avant, il n'est pas inutile de revenir sur notre histoire...tout de mme passionnante!


Comment est n jijel-archeo

On sera tout à fait étonné de remarquer que le site du "club archéonat" porte une adresse nouvelle ou le nom d'archeonat ne transparaît pas. Si c'est dommageable d'un point de vue connexion et recherche, ayant perdu des internautes, il n'en demeure pas que cela nous confère un côté pratique, avec le souci de puissance et d'économie. J'ai vainement contacté mon hébergeur initial et malgré le fait qu'on était prêt à payer comme à l'accoutumée, on a pas daigné répondre. Je me suis longtemps dit pourquoi? Alors, j'ai cherché d'autres hébergeurs algériens dans le but de payer en dinars. Finalement j'ai jugé que c'était trop excessif pour un site scientifique et culturel. Heureusement, j'en ai trouvé un, gratuit moyennant quelques publicités légères, en France!...chez 123.fr. Estimez le retard ... qu'on est entrain de prendre. Aucune aide algérienne, bien que l'on travaille bénévolement et sans but lucratif. Nos soucis sont nos passions.
Bon, Passons-y!

Ce qui est par contre gratifiant, c'est de voir "l'ide d'archeonat" reprise actuellement par un « club informel » d'amis et de passionnés qui dsirent dmarrer et accompagner cette agrable aventure. Esprons qu'ils vont devoir travailler.

La nouvelle adresse est donc : jijel-archeo.123.fr, reste que j'ai laissé telles quelles toutes les pages, sous le nom d'archeonat, estimant qu'il est très difficile et hargneux de tout changer maintenant, épargnant par la même l'idée de lui trouver plus tard un hébergeur qui sied, pour reprendre l'ancienne appellation du site archeonat.


Présentation du site web [jijel-archeo.123.fr]
ex: archeonat.org

Voila, ça fait cinq ans et demi que le site jijel-archeo est sur le net et déjà on ressent le dur travail fourni et à fournir. A chaque fois on se dit qu'on n'aura rien à ajouter et pourtant la matière est là et les découvertes sensationnelles. Pour traiter certains sujets, le temps et la patience sont indispensables, pour ne pas sombrer dans la légèreté. Tout en réfléchissant à l'avenir et à la dimension du site. Actuellement faute de temps on se retrouve avec au moins plusieurs mois de sujet à développer, certains n'ont même pas eu le délai d'être entamés. En plus du travail de retouche d'images qui prend énormément d'heures, pour la perspicacité des arguments qui nous tiennent à coeur avec une démarche proche de l'infographie lorsqu'il s'agit par exemple de créer des cartes thématiques. Le plus important pour nous donc, est dans le contenu et dans la manière d'appréhender les évènements passés et récents. En plus des analyses qui doivent être rationnelles. Finalement, on s'est retrouvé complètement bloqué par l'organigramme précèdent.

Inscription de Tissillil

De ce fait, on a remodelé le plan du site et classé plusieurs dossiers en rubriques et sous rubriques, tout en créant des thèmes nouveaux. Désormais en rentrant au site archeonat.org, il y aura face à vous chers amis le menu du site comme page d'accueil. Totalement relooké et plus fourni. Un index est également ajouté pour éviter les recherches trop longues afin d'accéder directement aux pages web qui vous intéresseraient.

Inscription de Tissillil

D'aucuns me demandent souvent, de faire du site un espace d'informations brutes quotidiennes comme ils en existent déjà, qui le font si bien d'ailleurs, jugeant que ce n'est pas mon but ni mon désir. Et malgré la difficulté du sujet et de la matière en elle même, qu'est l'archéologie et l'environnement en général, et l'absence de sources d'informations nouvelles (fouilles peu existantes, rares mises à jour et actualisations des données datant de la période française), on préfère travailler dans la durée, se concentrer sur l'histoire, le fait archéologique et la nature, ce qui en soit n'est pas une mince affaire pour essayer de constituer une grande base de données de notre région et donner un regard exceptionnellement riche des diversités du passé de l'Algérie.

On a pas fait de publicités pour le site et seulement essayer de fidéliser un nombre conséquent d'internautes, qui consulteront régulièrement nos pages, et parmi lesquels certains intéressés y pourront collaborer. Et ça commence à se tisser. Car avant toute chose, on a désiré donner une plus grande harmonie au site en relookant le design et essayant de résoudre petit à petit les soucis informatiques, comme les scripts et les relations serveur site. On a pas de grandes connaissances de l'informatique du net. Pour cela, on traite les choses au cas par cas après plusieurs jours et semaines de documentation. On prépare actuellement les pages HTML, en intégrant la technique du CSS, pour migrer facilement plus tard vers le XHTML et le standard international. Et tout ceci, je l'ai appris en concevant le présent site.

Autre chose, on possède quelques sujets sur d'autres wilayas [Constantine, Mila, Bejaia, Skikda] qu'on pense affiner afin de donner au site une dimension régionale, frappés par la force des choses et les relations historiques archéologiques et naturelles qui s'entremêlent dans nos contrées proches. On a entamé ce travail avec le Focus et dvellop certains sujets dans la rubrique archologie [out of Jijel].


Pour ceux qui viennent de nous découvrir, il nous est agréable de leur proposer l'introduction faite lors du lancement du site.

archeonat.org : Jijel le 17 mai 2006

Le site webArchéoNat _ Prononcez Arkéonate _ est né d'une idée mélangée à de la frustration. De l'idée, et de la passion aussi, car m'intéressant à la fois à l'Archéologie et la Nature au sens large, j'ai voulu marié ses deux passions. De la frustration et d'un brin de dépit tout de même, puisque auparavant, j'avais dans l'esprit de créer une association vu le vide consacré. Mais vous en conviendrez que ce type d'expression ne peut jamais aboutir dans notre pays, car les efforts et travaux qui concourent à cette tâche, ne peuvent s'accommoder à la pratique idéologique ou politique. Et Dieu sait, combien on a tendance à " instrumentaliser " toutes activités scientifiques, culturelles, sportives, ou autres..., jusqu'au blocage. Grave encore, on a la manie à " folkloriser " ce type d'évènements, avec toutes les dérives que cela comporte, pour à la fin, les dénuer de leur essence…

Le nom du site était destiné à l'association de même but que j'avais à une certaine période voulu fonder avec d'autres amis, mais que malheureusement, on était pas parvenu à concrétiser. Je reviens à mon analyse précédente.

Au début j'allais nommer le site " Jarchéonat ", le " J " au début, pour désigner Jijel et son pays immédiat, toutefois au fil de la réflexion, j'ai ôté le " J " initial, pour surfer au delà de la région et englober en partie toute l'Algérie, du moins, par clin d'oeil, pour les faits qui peuvent intéresser notre région ou bien pour les évènements majeurs, ainsi que pour les découvertes récentes et exceptionnelles qui seront au minimum relatées en brèves ou détaillées selon. Ce rle est dvolu dans un premier temps au journal (JAN : le journal d'archeonat) qui accompagne ce site.

Certes, il me faudra beaucoup de temps pour y arriver, pour ces raisons je me contenterai au début de notre environnement immédiat qui est loin d'être aisé et exhaustif, et dans beaucoup de domaines méconnu.

Confidences douloureuses et prires malheureuses

Qui n'a pas souffert du manque de documentation concernant notre propre histoire, sinon notre identité plurielle. Et de la majorité des personnes qui font de la rétention de l'information et que d'autres confinent leurs " savoir " ou " documents " pour eux même. Tradition orale?
On a perdu beaucoup de matières; normment de temps: les pages documentaires et d'informations scientifiques de ce site aideront et encourageront je l'espère beaucoup de gens. Seulement il me faudrait de l'aide et je prie les personnes intéressées de me tenir informer de toute nouveauté ou trouvaille. Qu'elles en soient remerciées à l'avance.

Conclusion

Nos interrogations seront donc principalement d'ordre historiques, archéologiques et naturelles. Des domaines inévitables, comme l'écologie, l'environnement, la géologie et l'anthropologie, seront tout aussi abordés dans le futur. Mais dans l'immédiat, le devoir de mémoire est crucial. La résurgence de l'information juste et sa sauvegarde documentaire est capitale. D'ou l'idée des musées virtuels. A l'avenir on s'appliquera à confectionner le recueil des inscriptions de Jijel, qu'elles soient lybiques, phéniciennes, romaines, arabes, turques, etc...demandant une collaboration de spécialistes et à un inventaire de la faune et de la flore de la région...

Enfin ce site fera l'inventaire de toutes les découvertes anciennes ou à venir qui seront répertoriées et mises à la disposition du public des étudiants et des chercheurs, contribution, qui par la même servira d'entrain pour la sauvegarde et la valorisation historique, archéologique et naturelles des sites inhérents.

P. S.

Ceux qui doutent encore de nos constatations et analyses concernant le mouvement associatif ou citoyen comme il est d'intérêt, selon là où l'on se place pour le dsigner, et cet effet de mode (fashion) vécu durant les années passées, ainsi que du type politique et socioculturel, ce à quoi on nous destine fâcheusement, je les invite vivement à consulter le livre du sociologue Nasser Djabi, intitulé Citoyenneté conquise (Éd. Chihab, 2006).
Il rsume, tout ce que nous savions et vivons dj, il exprime toute la frustration de nos hommes politiques, de culture et de lettres algériens lassés d'avoir tant attendu, tant espéré, et tant « lutté », en vain. Mais est ce une raison pour baisser les bras?
Ce livre dresse crûment un constat dangereux de l'avenir des libertés citoyennes d'une société prisonnière des espoirs évanouis et des prétentions au soubassements mercantiles et égoïstes. En désespoir de cause, il n'y a qu'à méditer l'un de nos illustres intellectuels décédé récemment, décrivant l'Algérie comme « Un pays de grande peine ».

Pour cela, l'Internet est un grand espace de liberté et il n y'a qu'à voir le nombre de sites qui naissent en Algérie dus aux volontés individuelles et qui sont d'un bon niveau malgré les aléas. Bien sur on est satisfait et on encourage ce type d'initiatives et de regroupement pour une « lutte virtuelle » tout de même, afin de conserver les embruns de l'idéal social, culturel et démocratique des différents héritages. Sinon on va tout perdre! Car l'essence même d'une avancée c'est la liberté et le droit. C'est ce qui nous manque et c'est ce qu'on est entrain de gâcher.

Karim Hadji

 

Copyright jijel-archeo © 2006-2013

 
 

 
Imprimer| Haut de page| Retour| Ajouter aux Favoris| jijel.archeo@gmail.com

Site réalisé et édité par Archeonat & Jijel-Archeo - © Copyright 2006-2016 Tous droits réservés. Aucune partie de ce site ne peut être reproduite, stockée, copiée ou transmise par aucun moyen, sans une autorisation préalable de l'éditeur, sauf pour le seul usage personnel ou scolaire. All right reserved. No part of this publication may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted in any form or by any means, electronic, mechanical, photocopying, recording or otherwise, without prior written permission of the publisher, except for only personal use or school.
Recherche et référencement