jijel-archéologie : epigraphie_latine

jijel-archeo

jijel-archeo

Jijel, Archéologie d'un espace

 


Archéologie

« Le passé n'est pas derrière nous, il est sous nos pieds » Proverbe arabe

jijel-archeo



Le coin de l'épigr@phiste


L'Algérie en particulier et l'Afrique du Nord en général sont excessivement riche en inscriptions latines datant de la période romaine et celle byzantine. Beaucoup de personnes en Algérie ont peur de l'épigraphie latine, et l'assimile à la « France » ou au « Christianisme », fort heureusement beaucoup d'autres essaient d'en perçer les mystères à la vue d'une inscription romaine touvée près de leur patelain. Ils en ressentent une grande fièrté, là ou se moquerait les pouvoirs publics, versés dans la démagogie politique et bloquée par leur ignorance du latin, jusqu'à le soustraire des études d'archéologie.

Alors, comme hier j'étais autant que mes concitoyens à côté de l'épigraphie latine, je vais aujourd'hui essayer de fournir aux intéressés, quelques exemples d'inscriptions latines pour les y initier. Demain, ce seront des bases de données qui seront créées pour être accessibles partout à partir d'ici...

A défaut de fournir un inventaire complet des abréviations locutions romaines employées à cette époque, ce qui serait fastidieux, on a trouvé judicieux de traiter ces termes à la faveur de nos lectures et d'en extraire ceux qui sont assez représentatifs de l'épigraphie algérienne et du Maghreb en général.

Ces articles simples et brefs n'ont pas la prétention d'un recueil ou d'un manuel spécialisé, car là n'est pas notre objectif, mais celui de permettre à nos lecteurs de se familiariser avec l'épigraphie latine et de s'améliorer.

Ainsi lors de découverte d'inscriptions, après les avoir recopier le plus justement possible et en en faire si possible des photographies en donnant l'échelle (c'est important), on pourra dès lors commencer la lecture de l'écriture et sa transcription, en s'aidant des éventuelles concordances contenues dans ces articles puisque généralement on se réfère à l'épigraphie locale. Dans ces pages également, vous trouverez des liens importants vers des sites traitant de l'épigraphie et quelques téléchargements qui peuvent être utile pour ceux qui veulent s'initier à l'épigraphie romaine.



«Avec peu de moyens, on arrive parfois à faire beaucoup de choses»

Initiation à l’épigraphiePetite initiation à l’épigraphie latine à travers une épitaphe romaine Voici une inscription découverte à Ouled M'barek dans la wilaya de Jijel. Je vais chers amis, si vous désirez, vous initier, comme je l'ai moi même appris,à l'épigraphie romaine. Celle-ci est une inscription funéraire, car pour votre savoir il existe des inscriptions impériales et sénatoriales entre autres. Donc, pour l'instant vous connaissez trois différents types d'inscriptions...
 
Essai de guide élémentaire pour inscriptionsEssai de guide élémentaire pour reconnaître, décrire, compléter et dater les inscriptions romaines... J'ai joins au site un guide qui permettra aux personnes intéressées par le fait archéologique de reconnaître,décrire et dater, ..., les inscriptions romaines, de trouver matière pour débuter ou parfaire leurs connaissances en épigraphie latine, en particulier celle concernant l'Afrique du Nord.
Ce guide confectionné par L. Parquet en avril 1890, avec plusieurs collaborateurs émérites et publié dans la revue africaine N° 34 de l'année 1890 a été agrémenté, par mes soins, par un glossaire d'inscriptions romaines les plus courantes et un autre alphabétique pour certains mots usités en archéologie ...Utilisez le lien pour le télécharger.
 
Quelques exemples d'inscriptions latinesQuelques exemples d'inscriptions latines que l'on peut rencontrer en Afrique du Nord(Algérie, Tunisie, Maroc, Libye) Les inscriptions que l'on peut distinguer se regroupent en plusieurs échellons, dont nous citerons que quelques uns, pour ne point s'aventurer plus loin, là ou des ouvrages plus spécialisés et élaborés pourront être consulter...
 
Sauvegarde inscriptionProcédé pour la sauvegarde des inscriptions Voici par exemple quelques NOTES utiles et quelques recommandations puisées dans la Revue Africaine (année 1856, vol.1) pouvant servir au recueil des inscriptions et leurs sauvegarde...
 

jijel-archeo © 2009-2013


 

 
Imprimer| Haut de page| Retour| Ajouter aux Favoris| jijel.archeo@gmail.com

Site réalisé et édité par Archeonat & Jijel-Archeo - © Copyright 2006-2016 Tous droits réservés. Aucune partie de ce site ne peut être reproduite, stockée, copiée ou transmise par aucun moyen, sans une autorisation préalable de l'éditeur, sauf pour le seul usage personnel ou scolaire. All right reserved. No part of this publication may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted in any form or by any means, electronic, mechanical, photocopying, recording or otherwise, without prior written permission of the publisher, except for only personal use or school. Recherche et référencement